Accueil du site > En bref > LES TEXTILES AUSSI SE RECYCLENT

LES TEXTILES AUSSI SE RECYCLENT

Contenu de la page : LES TEXTILES AUSSI SE RECYCLENT

Chaque année, près de 3 300 tonnes de vêtements, sacs et chaussures finissent leur vie à l’unité de valorisation énergétique de Villejean alors qu’ils auraient pu être réutilisés ou recyclés. Cela correspond à environ 8 kg* par an et par habitant sur la métropole.

Rien ne sert de jeter ses textiles quand on peut facilement leur donner une seconde vie

Vêtements, linge de maison mais aussi chaussures, maroquinerie se recyclent à condition d’avoir été mis dans le bon conteneur. Contrairement à certaines idées reçues, les textiles ne doivent pas être mis avec les déchets recyclables (bac jaune / sac jaune / borne d’apport volontaire dédiée) ni aux ordures ménagères. Les textiles - même lorsqu’ils sont usés ou déchirés - peuvent être déposés dans les bornes de l’entreprise d’insertion Le Relais à disposition un peu partout sur le territoire. D’autres associations les récupèrent également : Secours catholique, Secours populaire, Croix-Rouge, Restos du Cœur, Association des paralysés de France, etc. (liste des points de dépôt sur le site www.lafibredetri.fr).

Quelles sont les consignes de tri ?

Tous les textiles, le linge de maison et les chaussures usagés peuvent être rapportés pour être valorisés, quel que soit leur état, même abîmés. Ils doivent toutefois être propres et secs et placés dans un sac lors du dépôt (lier les chaussures par paire).

Pour faciliter ce geste de tri des habitants que Rennes Métropole, les communes adhérentes et le Relais Bretagne se sont associés fin 2016 pour accroitre le nombre de bornes disponibles sur le territoire : de 140 en 2016, elles passeront à 220 en 2017 puis 280 en 2019 (toutes les communes du territoire étant d’ores et déjà équipées).

Plus de bornes cela signifie aussi plus d’emplois. La création d’une nouvelle chaine de tri du Relais Bretagne à Acigné va générer 15 emplois en insertion portant de 24 à plus de 40 le nombre de personnes travaillant au recyclage et à la réutilisation des textiles, linges de maison et chaussures usagés de la Métropole.

Et après, que deviennent-ils ?

Lorsque les textiles sont réutilisés dans leur fonction première, on parle de réutilisation. On parle de recyclage lorsqu’ils sont revalorisés pour de nouvelles applications.

Le schéma ci-dessous permet de mieux comprendre toute la chaine à partir du don par l’habitant.

Les textiles en bon état sont donnés aux plus démunis ou revendus à prix modique. Certaines associations effectuent aussi des travaux de réparation et les revendent pour générer de l’activité notamment pour les personnes en insertion et récolter des fonds pour leurs œuvres sociales. Les textiles usés sont repris par des opérateurs de tri industriel en vue de leur réutilisation ou de leur recyclage.

Dans les prochaines semaines, une campagne de communication sur les camions de collecte et en affichage urbain viendra rappeler aux habitants l’importance de ce geste de dons.

Pour tout savoir sur le recyclage des textiles et trouver le point d’apport volontaire le plus proche de chez soi : www.lafibredutri.fr

Le saviez-vous ? En 2015, les bornes du Relais ont permis de collecter 1500 T de textiles sur les communes de Rennes Métropole, l’objectif étant de récupérer 3 000 tonnes par an une fois les nouvelles bornes en place en 2017.